dimanche 8 mai 2016

Perle de Ginette 2

Tu te rends compte, on s'en va magasiner chez nous, dans une épicerie de notre ville à nous, et on n'est même pas capables de se faire servir par une personne comme nous autres...

- En moi-même: ... une ben bonne chance!

samedi 7 mai 2016

Perle de Ginette 1

Ginette ne dit pas: Ca m'enlève une épine du pied!

Ginette dit: Ca m'enlève une épine de l'épaule!

dimanche 1 mai 2016

Petite mise au point

Je sais que j'ai l'air d'avoir fait semblant de revenir sur mon blog en manquant de sérieux de façon flagrante puisque j'y ai fait une timide apparition en faisant de fausses promesses, vous assurant de mon retour en grande pompe alors que je suis restée silencieuse depuis lors...

Je comprendrais si vous me tourniez le dos irrémédiablement et rongerais mon frein dans une solitude que j'aurais bien cherchée...

La raison de mon attitude désinvolte est pourtant bien simple. Je n'avais pas encore d'ordinateur à moi, ce qui est pourtant nécessaire pour entretenir un blog lorsque le temps se fait égoïste et qu'il ne nous laisse que quelques minutes par-ci par là que l'on n'utilise qu'avec parcimonie.

Depuis mon retour au Québec, la vie s'est déroulée de façon si rapide et saccadée, ne laissant que peu de place à la détente ou au recul, que je me suis prise dernièrement à faire l'étude de mon ressenti face à ma nouvelle vie, et j'en suis plutôt satisfaite! 

J'ai eu le grand bonheur de retrouver des personnes chères pour moi et si j'ai dû laisser derrière d'autres connaissances ou liens familiaux avec qui les valeurs et intérêts n'étaient plus compatibles, je l'ai fait ou accepté sans profonde tristesse, à l'exception d'un ou deux individus avec qui la rupture ne s'est concrétisée de mon côté que malgré moi et pour qui ma porte reste ouverte à long terme.

Seule ombre au tableau, mon boulot. Ou plutôt ma patronne avec qui je ne m'entends pas ou plutôt mal, ce qui m'amènerait normalement à me mettre à la recherche d'un autre travail plus valorisant... mais... j'aime le boulot... Je me sens à ma place dans cet univers, du moins pour l'instant, ce qui me pousse à attendre... Cependant, cette attente d'une belle surprise ne me prive pas de mettre en boîte gentiment - ou pas - cette si déconcertante personne. Je vais donc commencer par lui rendre hommage en lui offrant un dictionnaire, ou plutôt des perles... dans lesquelles je la nommerai, euh... appelons-là Ginette... car si elle ne portait pas le sien, le nom qui lui irait le mieux serait celui-là.

Voilà pour maintenant, je m'habille et vais reconduire mon charmant cadet de la marine à son autobus!


samedi 2 avril 2016

Et rebelote...

J'ai bien réfléchi et maintenant je suis prête à me relancer. La perte de mes lecteurs, mon absence d'envie d'envoyer les liens sur mon compte Facebook me coupe de la plus grande partie des chances d'être lue mais bon c'est mon défi et c'est pour moi et ça fait très longtemps et ça fait un bout de temps que ça me manque.

Mais je ne peux intervenir dans ce blog tout d'un coup comme ça comme si je m'étais endormie pendant trois ans et que je venais de me réveiller avec, il faut bien le dire, un mal de bloc monumental (après trois ans je pense que c'est un minimum) et une faim de loup... et de loup qui a hiberné... Oui, madame!

Je me dois donc de vous partager un minimum de ce qui s'est passé de bien mouvementé depuis la fermeture - ou l'abandon? - ou la séparation temporaire - de ce blog. 

Tout d'abord, si j'ai quitté la blogosphère, c'est parce que je me retrouvais de plus en plus muselée dans ce que je voulais ou avais l'habitude de coucher sur mon écran. Mes enfants grandissaient et n'avaient plus l'âge de retrouver toutes leurs mignonneries et autres maladresses sur un site internet; ce qui était déjà la moitié de mon contenu. De plus, nous avions un grand projet et je ne pouvais vous en parler qu'à mots couverts - imperméables -, et comme ce sujet occupait 90% de mes pensées je me retrouvais bloquée devant un écran vide lorsque je désirais alimenter le blog. Idem pour les articles pour lesquels des gens m'avaient fait le reproche - souvent avec raison - de trop dire tout ce que je pensais.

Je n'avais plus rien à dire et les recettes de cuisine et la bobonne ça n'a fait qu'un temps, je n'avais plus envie...

Cependant, aujourd'hui... les choses ont changé. Je ne suis plus en Alsace mais bien revenue dans mon Québec natal à respirer allègrement l'air montréalais et ses composants divers!! J'ai un boulot, les enfants vont à l'école et commencent à prendre des intonations québécoises sans perdre leur accent français, heureusement! Alex a un emploi à temps plein, nous vivons, nous profitons... finis les semaines de boulot sans rien rapporter au bout qu'une grande fatigue et un stress qui n'en finit plus à se dire que malgré les heures qu'on ne compte pas et la semaine de vacances par deux ans, on ne s'en sort pas. Terminé!!!

Nous sommes salariés, modestement mais correctement; nous avons un appartement plein de cachet et qui nous plaît, des propriétaires en or, quatre enfants que nous adorons ainsi qu'une petite-fille pleine de vie et de sourires!!!

Voilà! C'est court mais ce n'est pas terminé! A bientôt!!

vendredi 1 avril 2016

Récidiviste??

Vais-je revenir dans la blogosphère??? Recommencer à vous entretenir de mon quotidien palpitant ? Après 3 ans d'arrêt, je me tâte...

jeudi 5 décembre 2013

Amener la chose...

- Maman... Si une fois je brisais un élastique de ma pochette... est-ce que tu te fâcherais?
- Euh... je ne serais pas contente, mais je ne serais pas fâchée.
- Ah...
- ...
- C'est parce que justement j'en ai cassé un...
- Tu m'étonnes!!! 
- Mais celui à côté de moi c'est bien pire, il en a cassé deux!!!

dimanche 1 décembre 2013

Avent, fêtes et couple!

Pendant que l'atmosphère de temps des fêtes se met doucement en place et que l'on se tâte pour insérer dans notre planning trop chargé une journée pour aller visiter le marché de Noël de Strasbourg que l'on s'interdit de manquer à chaque année et encore plus aujourd'hui...

... les enfants comptent chaque matin le nombre de jours restants avant cette petite pause bienvenue, cet arrêt scolaire tombant cette année au soir du 20 décembre.

Ils ont pu, enfin, après des semaines d'attente, croquer ce matin le premier chocolat de leur calendrier de l'Avent, qui tombe magiquement cette année sur le premier dimanche de cette jolie période.

Premier cadeau de Noël, Alex est allé chez le médecin suite à des mois de harcèlement de ma part afin de lui demander un bilan complet ainsi qu'un examen approfondi du genou qu'il se traîne depuis plusieurs semaines, et dont j'ai constaté l'oedème même si l'homme de ma vie a tant et plus tenté de le cacher, dissimulant ses gémissements de douleur derrière un sourire grimaçant, comme si j'étais assez stupide pour ne pas voir la vérité... 

Et malgré notre déception devant le manque de chaleur du temps des fêtes qui s'annonce, nous nous arrangerons pour avoir le plus beau Noël depuis des années, avec musique, surprises et bonheur.

Notre couple ayant toujours été plus fort que le reste, nous savons que même si nous avons besoin des autres, de la famille et des amis... nous nous suffisons à nous-mêmes.

Et lorsqu'on s'attarde sur tout ce que nous avons à faire dans les prochains mois... nous savons que nous n'aurons pas trop de temps pour réfléchir... Tant de préparations... et si peu de temps!!!!!