samedi 24 décembre 2011

Joyeux Noël!!!

Deux jours que ça défile!!!! Deux jours que je n'écris rien sur le blog parce que trop occupée à papillonner (oui, oui, je fais ça, moi!!!!) d'un bord ou de l'autre, à préparer, à chercher, à cuisiner, à m'informer!!!

Mais, malgré tout, je tiens à venir une dernière fois avant mon départ afin de vous souhaiter un joyeux Noël!!! Je serai de retour demain ou après-demain, mais toute la semaine nous faisons relâche du boulot, du Weight Watchers, de tout ce qui n'est pas notre petite famille!!!

Fêtez bien!!!

mercredi 21 décembre 2011

Avoir la poisse et les doigts... poisseux?

Oui nous avons la poisse... et puis après??? 

Oui, nous marchons l'âme en peine, traînant derrière nous un magma gluant de milliers de sanglots retenus; nos mouchoirs emplis de tristesse se reproduisent, suintant de cette semence émanant de l'expression de nos chagrins aux abyssales profondeurs...

Bouhouhouuuuuu...
MAIS!!!!!

Mais nous sommes forts!!! Et même si incroyablement solides et féroces que ce n'est pas une quantité appréciable de broutilles, aussi écrasantes, rabaissantes, ridiculisantes soient-elles qui nous empêcheront de profiter de ce que la vie nous apporte!!!!

C'est en m'accompagnant de chansons paillardes et de rires gras, de reniflements de plaisirs et d'éructations joyeuses que je me suis adonnée à un aspect folklorique de mon chez moi d'avant...

... et j'ai fait du sucre à la crème - que je n'ai pas pris en photo parce qu'il est en train de prendre dans le frigo et que son aspect actuel ne lui fait pas honneur -, des biscuits au beurre de pinottes, des petits chocolats croquants au beurre susnommé ainsi que des carrés aux dattes onctueux, croustillants sous la dent - sauf si la dent en question est sur le point de se faire la malle et oscille dangereusement - et goûteux...


J'en ai-tu pas retrouvé ma joie de vivre; les mouchoirs moelleux, humides ont trouvé le chemin des poubelles et je m'apprête à recevoir des amis désireux de goûter mon superbe chili... oui, c'est ça!!!! C'est bien celui-là!!!

A noter que toutes ces douceurs n'ont pas encore découvert le côté paradisiaque qu'il y a à se faire croquer par ma tendre dentition... je suis encore, et ce jusqu'à vendredi soir... sous la totale emprise de mon régime...

Allez... petits chocolaaaaaats!! Attendez-moi!!!!!!

mardi 20 décembre 2011

Dans la catégorie: Qui a le plus la poisse???

Il faut que j'en parle, je ne suis plus capable de tout garder pour moi, j'en ai marre et si vous n'avez pas envie de m'entendre (ou voir) me plaindre, revenez demain! Je serai de bonne humeur après ma thérapie de "pauvre Danielle" d'aujourd'hui!
 
1. Notre voiture, qui nous a lâché il y a un peu plus d'une semaine, nous coûtera près de mille euros, ce qui sera rattrapé par la même occasion puisqu'il fallait justement changer les pneus. Nous n'avons pas le choix de la réparer maintenant puisque nous sommes les seuls à avoir une voiture et assurons ainsi le transport de toute la famille vers chez ma belle-soeur en Lorraine dont le mari travaille jusqu'à 21 heures, ce qui mène à l'évidence que si nous n'avons pas de voiture, nous n'allons pas à Noël et c'est vraiment triste pour les enfants!!!

2. Nous avions assez de sous pour passer un Noël très potable, et maintenant ça va être hyper serré une année de plus, ce qui m'amène à faire une croix sur le vêtement à ma taille que je voulais m'acheter pour l'occasion. Je fêterai Noël avec mes vêtements trop grands, ou d'été.

3. Durant toute l'année, nous avions accumulé quelques sous, à chaque fois que nous faisions nos courses, sur notre carte de fidélité, faisant à l'avance quelques achats sur les produits dont une partie était remboursée sur ladite carte en se disant que nous allions utiliser cette banque à l'occasion de Noël qui, comme chacun sait, est à peu près la période la plus chère de l'année!!! Lorsque nous avons voulu utiliser la carte pour payer samedi dernier, la grosse épicerie de denrées servant à fabriquer gâteaux et autres surplus festifs, nous avons eu l'immense surprise de nous faire répondre que notre carte avait été mal validée. Elle est à 0 alors que nous avions bien 100€ dessus, ce qui nous aurait aidé, et ils espèrent pour nous qu'il y aura un ajustement... sinon, ben... faudra gueuler en espérant à notre tour qu'ils feront un geste commercial.

4. En voyant mes avant-derniers biscuits que j'avais un peu ratés, Elana m'a dit:
      - Est-ce que tu les a faits juste pour être bons ou tu voulais aussi qu'ils soient beaux?

5. Les pannelets que j'ai faits hier ne sont même pas dignes d'une photo, et Jack en a fait tomber une plaque sur le sol avant de se rouler dedans, ce qui leur a voulu un aller simple vers la poubelle. 

6. Alex a encore paumé sa carte bancaire, c'est une habitude de sa part, et ça m'enrage!!!

Aaaaaah!!! Comme ça fait du bien!!!!!



Oui, je sais qu'au moins la voiture sera réparée, qu'au moins on ira à Noël, qu'au moins nos cadeaux sont déjà achetés, qu'au moins les pannelets et les autres biscuits sont bons (j'ai pas goûté, c'est ce qu'on m'a dit et j'espère que ce n'est pas des pieux mensonges!!!), et on croise les doigts pour qu'il y ait de l'argent sur la carte du magasin samedi... et qu'Alex retrouvera sa carte bancaire!!! 


Je me regarde dans le miroir... et avec mon air triste... depuis que j'ai perdu du poids, je suis encore plus attendrissante!!!

Allez, fuyez-nous!! Nous avons la poisse!!!

lundi 19 décembre 2011

Amandes récalcitrantes... attention!!!

Depuis quelques jours, je fais, tant et plus, des biscuits de Noël. Histoire de relever un défi, j'ai décidé, également, de faire les pannelets de Danielle 38. J'avais un peu peur, mais comme Danielle a toujours été gentille avec moi, voire bienveillante, je ne me suis pas méfiée... J'ai suivi les instructions et au lieu d'utiliser des amandes en poudre comme je ferais pour n'importe quelle pâtisserie, j'ai décidé de faire exactement selon la recette et d'acheter les amandes, de les émonder à l'eau et de les réduire en poudre moi-même!!!!

Fière à l'avance... je ne savais pas dans quoi je m'embarquais!!!! Prendre un kilo d'amandes et les foutre dans l'eau bouillante... Combien de temps? Je regarde sur internet... les laisser blanchir deux minutes!!! Ca va, c'est plutôt facile!! Je sais faire bouillir de l'eau, mettre des choses dedans et même les égoutter!!! C'est que j'ai de l'expérience, puisque je fais des pâtes!!! 

Je contemple amoureusement mes amandes que j'ai blanchies!!! Moi!!!! J'ai blanchi des amandes!!!! Youppiiii!!! Après en avoir informé le journal local, je suis passée à la phase deux...

Les mettre à sécher sur un linge propre... Voilà qui est fait... Je les étale... Quelques-une se superposent mais on n'étale pas un kilo d'amandes sur un linge propre, ça se saurait!!!! Et là, j'attends... Durant ce temps j'en émonde quelques-unes... facilement!!! On touche à peine que ça se sauve de son enveloppe, cette histoire-là!!! Un peu comme si elles étaient prisonnières et qu'elles n'attendaient que ce moment pour jaillir de leur geôle en poussant des cris de joie... inaudibles à l'oreille humaine, pour ce que j'ai pu constater!!

Mais ce n'est pas parce qu'on dit à des amandes de sécher qu'elles s'exécutent!! Ou alors les miennes sont particulièrement têtues, ou poreuses... Etalées vers 15 heures, il eût été de bon ton qu'en soirée, à l'heure de J'irai dormir à Bollywood - la première fois que je trouve Antoine de MAXIMY très lourd!!!!! -, elles soient sèches et prêtes!!! Meuh non!!!! Nous les avons donc promptement écalées - et quand je dis promptement, c'est un peu exagéré puisque nous y avons passé un bon deux heures à quatre - avant de les mettre dans le four éteint, histoire qu'elles terminent leur séchage interminable sans qu'un chat ne vienne les piétiner durant la nuit!!!


Le croirez-vous si je vous dis que ce matin elles sont encore légèrement humides??? C'est mon eau bouillante qui était trop mouillée??? Elle ressemble à quoi l'eau bouillante, à Grenoble??? A de la poudre d'eau??


Parce que moi j'ai peur!!!! Je meurs d'angoisse à l'idée de les passer au blender afin de les réduire en poudre et que ça fasse de la purée en raison de leur humidité persistante... Et que les bonbons soient immangeables...


Mais peut-être...

... peut-être que mon eau bouillante était trop chaude... et qu'elles sont mortes????

Mes pauvres... pauvres amandes...

dimanche 18 décembre 2011

Le manque de crédibilité... ça tue!!

- Maman, quand tu étais infirmière, qu'est-ce que tu faisais?
- Eh bien, je m'occupais des gens malades, surtout des personnes très âgées!!
- Et tu donnais des piqûres?
- Mais oui!!! Et j'adorais ça!!!!
- Aaaaaah!!!! Pourquoi?

Devant quatre grands yeux épouvantés, je réponds:

- Parce que je faisais ça comme ça!!!

Tenant dans la main gauche un bras imaginaire, bien fermement, je brandis de la droite une seringue pas plus réelle que j'enfonce violemment!!!

Les regards se font sceptiques...

- Et là, je tournais l'aiguille dans le bras, et la madame criait!!! Ah comme j'adorais donner des piqûres!!!

Des sourires amusés remplacent le doute...

- Et j'aimerais tellement recommencer!!!! 

Les rires fusent!!! 

Vraiment, on ne me prend pas au sérieux dans cette famille!!!

samedi 17 décembre 2011

Et c'est là que...

... la terre se mit à trembler...

Du moins la lampe au plafond du salon. 

C'était certainement un tremblement de terre!!! Ca ne brasse pas comme ça, une lampe!!! 

Première consigne: S'habiller décemment au cas où tous se précipiteraient dehors dans la panique générale.

Deuxième consigne: Se demander si le sol bouge aussi... ou si ce n'est que la lampe accrochée au plafond du salon...

Et puis bon... se rendre compte que c'est un lave-linge en haut... et avoir un peu honte... et se dire qu'on ne l'écrira pas parce que bon... on a assez passé pour une épaisse au naturel que faudrait peut-être pas en rajouter volontairement...


... mais finir par l'écrire pareil... parce que... c'est quand même drôle!

Petit ménage sur Facebook!!

Lors de mon inscription sur Facebook, je me suis lancée dans une chasse aux amis!!!! Et on y va, tous ceux que j'ai connus, y compris la famille, les amis, les anciens des écoles que j'ai fréquentées, mes voisins, ceux qui attendaient avec moi à la caisse du Métro en mars 1993, la petite fille qui mettait sa main dans sa culotte pleine de pisse avant de courir après nous en la brandissant pour nous toucher et le caissier du dépanneur!!!

Ah comme ça y allait les retrouvailles au début!!!! Qu'est-ce que t'es devenue et patati et patata!!!! Mais on s'en fiche de ce qu'on devient!!! Au fond, ce n'est que pour s'amuser, remonter un peu le temps, effacer pour un instant les nombreuses années nous séparant de notre collège, de la cour d'école ou de notre première brosse (cuite)!!! 

J'ai eu des enfants, je me suis mariée, je travaille à tel endroit, et je vis à tel autre!!! Woww!!!!! Moi aussi ça ressemble à ça!!!! Quelle coïncidence!!! Non mais comme le monde est petit!!!! Et à part ça???? Ben, rien!! 

Pourquoi? Parce qu'on n'a rien à se dire, bordel!!! 

Et toute la famille qui se croit encore autorisée à porter des jugements sur ma vie, sur mes orientations ou sur les choix que j'ai dû faire!!! T'as entendu ça? Il paraît que? Tu peux pas me dire que? Alors garde ça pour toi!!! J'ai autre chose à faire!!!!! Dis-moi, demande-moi, confronte-moi!!! Point!! En-dehors de ça, débarrasse!!!!

Il y a d'autres relations qui ne sont pas viables à distance!! Oui, quand j'étais à Montréal on était proches, mais maintenant c'est fini!! Parce qu'on est pas des écriveux, parce qu'on n'a peut-être pas tellement de choses en commun, finalement, en-dehors des fous rires et du bien-être immédiat quand on est ensemble!!


C'est la vie!!! On ne peut reprocher aux gens d'être ce qu'ils sont, ou d'avoir été ce qu'ils ont été - assez logique! - ou d'évoluer, ou de se détourner quand certaines situations deviennent lourdes ou inintéressantes!!! 


Ma vie n'a rien à voir avec mes amitiés Facebook!! Ce n'est qu'une façon pour moi de rester en contact avec ceux que je choisis!!! 


Alors j'ai pris un peu plus de 30 personnes dans mes petits bras, je les ai tous emmenés à la poubelle, même ceux qui se débattaient - peu nombreux - et j'ai bien pressé pour tous les faire entrer!!


J'ai fermé le couvercle, donné un beau grand coup de pied dans le tas, pris un profond "respir"!!!!! 


Quin toé!!!! (On pourrait traduire ça par... euh... vlan dans les dents... ou euh... dans les coucougnettes? L'un ou l'autre, quoi...)

vendredi 16 décembre 2011

Météo, WW et parfums de Noël!!!

Nous sommes gâtés ce matin avec une pluie glaciale et un vent violent faisant voler barbecues et bambins en tourbillons devant nos fenêtres. 

Les enfants sont partis lestés de poids de 5 kilos dans les poches... 


Moi je fête enfin mes 11 kilos perdus!!! Mais pas question de se donner à corps perdu dans la débauche aujourd'hui, nous attendons le 23 décembre qui signera le début de notre période "Pouce!" nous permettant de vivre un temps des fêtes respectable!!! 


Alex prend congé entre les fêtes, nous nous ferons donc des journées de repos, de films, de sorties et activités familiales ainsi que de bons repas!! 


Ici, ça sent bon les biscuits de Noël depuis quelques jours que je n'ai pas de mal à ne pas goûter!! Mes goûteurs sont plus que motivés et tellement généreux de compliments!!!! :o)


Et ça continue!!! Les vacances scolaires commencent ce soir!!!

jeudi 15 décembre 2011

Perles d'Elana... encore!!

- Moi, j'aime mieux l'été que l'hiver... parce que j'aime pas dormir et qu'en été, je fais un seul rêve et après je me réveille!! Mais en hiver, il faut au moins que je fasse 3 ou 4 rêves!!!!!

Magnolia, décembre 2011

mardi 13 décembre 2011

Une nuit chez Regina? Pourquoi pas une semaine?

C'est à l'été 1983 que j'ai atteint l'âge fou de 13 ans. C'est également lors de cet été-là que j'ai eu la chance de partir en compagnie de mon père, de ma belle-mère et de ma grande soeur vers l'Europe afin d'y visiter Paris mais aussi quelques jolies villes et passer une journée courte mais mémorable en Espagne.

Au cours de notre descente de Paris vers les Pyrénées, nous nous sommes arrêtés à Arcachon pour y dormir... une nuit.

Je me rappelle que les adultes étaient un peu désespérés puisque le seul hôtel "potable" et vacant en était un à 3 ou 4 étoiles et qu'ils n'avaient pas trop envie de dépenser un prix de fou pour une nuit!!

Mais tant pis!! Hôtel Regina, nous voilà!!!

Très jolie bâtisse, à l'ancienne - parce qu'ancienne -, faisant illusion de l'extérieur... mais c'est une fois à l'intérieur que les mots "ancien", "désuet", "vieux" prenaient tout leur sens...

La réception poussiéreuse, déjà, créait une ambiance à laquelle venait s'ajouter, dans le macabre, les quelques bibliothèques vitrées emplies de vieux livres certainement jamais ouverts depuis 30 ans si l'on en jugeait par l'aspect miteux de l'ensemble ainsi qu'un vaste escalier luxueux... c'était Agatha Christie, Shining... nous étions déplacés, là, dans cette entrée à l'odeur de papier moisi...

La solitude que nous vivions, solidairement, fut interrompue par l'arrivée d'une très vieille dame traînant les pieds, ces derniers chaussés de pantoufles. Vêtue d'un peignoir, cheveux courts et blancs... aucun maquillage... Une pensionnaire de maison de retraite? Non... la propriétaire, ou la réceptionniste, ou la gouvernante? Je ne sais... mais avec une envie de rire mitigée d'une sourde angoisse pleine de curiosité que mon père a inscrit son nom dans le registre. 

La chambre était sinistre... Les plafonds présentaient des traces d'anciens dégâts d'eau, les tissus étaient poussiéreux, usés, surlavés... 

J'ai rarement passé d'aussi mauvaises nuits... Déjà impressionnable par nature, j'étais très touchée par les allures sinistres de l'endroit. Nous étions dans une maison hantée par de solitaires fantômes âgés dont la dame de la réception devait être, bien sûr...

Brrrr!!!

C'est resté un drôle de souvenir...

Et cette semaine, comme par un drôle de hasard, je suis tombée sur un concours permettant de gagner une semaine à la Villa Regina, à Arcachon!!! Les deux bras m'en sont tombés (je ne vous dirai pas avec quoi j'écris), et je me suis amusée à regarder les commentaires!! Certains assez positifs me laissent croire qu'il y a eu changement de proprio, ou héritage des anciens qui étaient bien sur le bord de... mais ceux qui parlent de déco trop ancienne, de maison de retraite me font bien rire!!!! 

Allez-y!! Regardez les photos!!

lundi 12 décembre 2011

Petit Jack devient grand!!

Et notre plus jeune habitant?

Jack a des problèmes de pied! Est-ce du pied d'athlète? Lors de la première apparition des plaies entre les coussinets, le vétérinaire nous avait donné un médicament en spray à base de cortisone. Les lésions sont parties, tout doucement, en une semaine environ.

En ce moment, c'est à la patte avant qu'il a le même problème. Nous avons appliqué la même médecine, et malencontreusement, le pauvre a reçu une goutte dans l'oeil qui ne s'ouvre plus complètement... 

Compliqué, ce chat? Heureusement, il a un si bon caractère, si gentil et sociable... que l'on passe par-dessus tous ces petits problèmes!! 

Bien sûr, j'adore qu'il se perche sur l'étagère au-dessus de l'évier afin de me regarder faire la vaisselle... bon, je préférerais qu'il ne s'amuse pas à faire tomber les bibelots dans l'eau, mais il apprendra, c'est du moins ce que je me dis lorsque, à la quatrième reprise, je replace ce dernier en gratifiant Jack d'un "non" retentissant!!!

Je lui pardonne le tapis dont les brins parsèment le plancher, le canapé égratigné, les lacets mouillés de salive, les incursions dans les tiroirs, les mâchages de plantes (heureusement qu'il laisse les orchidées tranquilles) et son goût prononcé pour la sauce tomate!!!! 

Au moins, il laisse les livres tranquilles, maintenant!!!!

dimanche 11 décembre 2011

Départ raté

Nous étions en joie!!! Nous allions partir en famille visiter le marché de Noël de Strasbourg que nous n'avions pas vu l'an dernier puisque bon, c'est un peu toujours la même chose, alors une année sur deux, ça aide à conserver le côté féérique!!

Nous avons tout préparé... et... au moment où nous étions tous assis dans la voiture, celle qui était nouvelle il y a un peu plus de trois ans, celle qui nous a valu tant de problèmes, menaçant de nous lâcher à tout moment, nous contraignant à reporter, annuler, modifier... celle-là, donc... celle que le garage avait gardé trois mois il y a deux ans sans même nous la réparer comme il faut, celle qui, parce qu'elle avait été mal remontée, nous avait fait une fumée enflammée quand les tuyaux mal assemblés s'étaient disjoints...

... la voiture, donc... a commencé à sentir le vieux pneu brûlé tout en faisant entendre un cliquetis venant du moteur... un bruit louche et catarrheux n'augurant rien de bon...

... et on se regarde... 

... et on pense au marché de Noël qui ne nous verra vraisemblablement pas cette année, ainsi qu'au Noël prévu en Lorraine... 

Cette voiture dont nous avons perdu la garantie de 5 ans parce qu'un mois nous n'avons pas été capables d'honorer le paiement... aurons-nous les moyens de la remettre sur pied? Aurons-nous l'envie d'engager quelques milliers d'euros dans l'entretien de cette poubelle sur roues?

Elle n'aurait pas pu attendre l'été 2013 et la fin du crédit??

En tout cas, la seule chose qui est absolument certaine après cette expérience, c'est que plus jamais nous ne ferons confiance à Peugeot.

Ceci n'est pas un article sponsorisé! :o)

samedi 10 décembre 2011

La magie de Noël

Ca y est!!!! Si je n'ai pas encore commencé la popote, j'ai déjà fait la liste de mes futures gâteries ainsi qu'une longue liste d'épicerie commentée par Alex comme annonçant une facture assez gonflée, ce à quoi j'ai répondu que puisque nous économisions depuis janvier sur notre carte de supermarché en prévision du temps des fêtes, voilà-t-y pas l'occasion de s'en servir!!!! Ce qui sera fait d'ici quelques heures lorsqu'il sera revenu de son boulot!!

Quant à la magie du temps des fêtes, elle s'installe bien dans l'appartement et moi je suis un peu partagée entre joie et nostalgie... un peu comme à chaque année où je passe Noël loin des miens, qui plus est avec un père qui n'est plus là pour aucun d'entre nous et qui s'était réjoui il y a quelques mois de l'annonce de mon possible voyage en terre québécoise. Premier Noël sans lui, sans son appel, ou son courriel... Bon!!! On ne se laisse pas abattre et on s'active!!!

J'ai dû, à mon grand dam, avouer à mes enfants la non-existence du Père Noël. En effet, à 7 et 8 ans, je veux bien entretenir leurs illusions mais non leur mentir, et leurs questions s'étant faites plus que suspicieuses, j'avais le choix entre leur jurer de l'existence du Père Noël ou leur dire la vérité, ce que j'ai fait!! Pas trop de déception, mais beaucoup de questions sur où je cachais les cadeaux, qui les achetait, qui faisait le père Noël telle ou telle année... etc!!! 

Personnellement, je n'en suis pas fâchée!! Je trouve qu'il est temps, passé 7 ans, d'arrêter un peu ça, mais comme j'ai bien vu que les enfants de l'école n'étaient pas encore initiés... je ne voudrais pas que les miens soient montrés du doigt comme les méchants qui brisent la magie de Noël!!

Mais bon... mon père adorait nous dire que le père Noël n'existait pas, même tout petits, beaucoup trop tôt, et tout de même, j'y croyais un peu dans un coin de ma tête et il m'impressionnait quand je le croisais!!

Les parents peuvent se tromper!!!

vendredi 9 décembre 2011

Que faire...

... lorsque plusieurs fois par semaine on nous répète, et avec des gants, svp, que si nous ne sommes pas de mauvais parents à strictement parler, nous ne sommes certainement pas les meilleurs, ni même à citer en exemple puisque les petites voisines ont en leur possession, sans même, peut-être, avoir conscience de leur insigne chance, des parents qui ne les grondent jamais - ou presque jamais puisque depuis Elana a été témoin, à une seule reprise, d'un léger tremblement, aussi furtif qu'un soupir, à peine un reproche voilé -, qui leur offrent régulièrement des jouets - à se demander où ils trouvent la place de les ranger -, et leur préparent des goûters gargantuesques dignes des meilleures tables, composés de mets variés et appétissants, bien meilleurs que chez nous, bien plus amusant... et que de plus la petite fille a refusé bien net votre invitation à manger, préférant de beaucoup inviter Elana chez elle, secondée par cette dernière vous enjoignant d'accepter, précisant que c'est tellement plus intéressant chez elle, devant le papa vous regardant rougir, se disant sans doute à l'intérieur de son crâne que vous devez être vraiment très mauvaise et méchante?

Alors? Que faire?

Comme j'ai fait, en disant à la petite voisine: "Allez, viens!! Je ne te battrai pas comme la dernière fois promis!!!"?

jeudi 8 décembre 2011

A côté de la plaque!!

Oui, Noël s'en vient et nous met le coeur en fête!!! Comme à chaque année, l'arrivée de la saison froide nous amène à nous raccrocher - du moins ceux qui, comme moi, détestent l'hiver - à la seule éclaircie, soit Noël, le nouvel An et tout ce qui s'ensuit de chaleur humaine, de plaisir et de rires!!!

Mais cette année, malgré le fait que nous nous préparons, que nous avons fait nos achats, décoré et même à quelques reprises écouté de la musique de Noël, je ne me sens pas dans l'urgence contrairement à mon habitude!!!

Je n'ai pas encore fait de liste énumérant toutes les friandises que je compte cuisiner, et même normalement j'avais déjà une dizaine de recettes toutes prêtes dans le congélateur ou des boîtes métalliques!!! 

Peut-être est-ce dû à notre régime qui nous amène à fuir les tentations, mais je compte bien, la semaine prochaine, réparer cet oubli puisqu'il faut bien se gâter de quelques douceurs en cette saison!!!

Mais que préparer??? J'en ai marre des bredele, honnêtement!!! Je ferai quelques bouchées québécoises style carrés aux dattes, petits fours ou sucres à la crème, mais c'est un peu toujours la même chose... 

Les enfants vivent leur avant-dernière semaine d'école avant les vacances!!! Réveille, Danielle!!!! Un petit coup de pied au derrière ne serait pas de trop!!!

Serais-je en période de léthargie hivernale?

mercredi 7 décembre 2011

Et tout va bien!!

Et c'est aujourd'hui que nous sommes partis faire nos derniers achats de Noël et je suis soulagée, mais tellement!!!!! que tout soit fait et qu'il ne me reste qu'à emballer, faire des listes de bouffe du temps des fêtes, tenir mon régime jusqu'au 24, terminer la décoration... et clôturer l'année en beauté côté boulot... en croisant les doigts!!!

Nous avons déjà fait quelques réserves en prévision de notre temps des fêtes!! Nous accueillons son approche avec sérénité!!!

mardi 6 décembre 2011

Enfance et souvenirs

Depuis petite, la religion n'a jamais fait partie de mon quotidien. J'ai vu ma grand-mère maternelle se parfumes avant de partir pour la messe, j'ai assisté une fois à la messe de minuit parce que des membres de la famille y chantaient et j'ai visité quelques églises durant mes quelques voyages faits avec mon père. J'ai appris l'histoire du christianisme avec la même passion que celle de Louis XIV, de l'empire Romain ou de la civilisation maya. 

Je ne me suis jamais sentie lésée en me disant athée, en me pensant athée; cependant j'ai parfois envié la confiance que donne la foi et qui permet de voir la vie avec peut-être moins de finalité, de se dire que l'on fait partie d'un grand tout et non d'un hasard monstrueux ayant permis à des cellules de muter afin de permettre à l'humanité de se développer.


Il y a maintenant plus de deux mois que mon père est mort... et qu'est-ce que j'aimerais croire qu'il est là-haut à veiller sur ses enfants, sa famille, ceux qu'il aimait!

Mais non... je ne ressens qu'un grand vide à la place de cette rassurante certitude, bien inconsciente que même si je ne le voyais ou ne lui parlais pas souvent, je savais qu'il pensait à moi, à nous, qu'il s'inquiétait de nous. Je savais qu'en cas de gros coup dur, je pourrais compter sur lui, que je pouvais lui confier quelques difficultés, lui annoncer de bonnes nouvelles et qu'il s'en réjouirait.

Mon père n'a pas été très présent dans ma vie. Il avait son boulot, une nouvelle famille, et une difficulté à communiquer qui freinait nos possibilités de discussions.

Ce n'est qu'après mon départ, alors qu'il devenait trop souffrant pour sortir de chez lui et qu'il se mettait à s'abrutir sous les effets de la morphine qu'il a commencé à changer, je crois... et a remis ses priorités en question, ses valeurs... et s'est intéressé aux gens, à ses enfants... et à ma famille.

Mais ce petit peu que nous avions, cette chose rare et précieuse qui nous liait n'existe plus. Ce n'est qu'un souvenir pour moi, mais pas pour lui qui a perdu, selon moi, toute l'essence de son être pour n'être plus qu'une carcasse vide enfouie dans un ridicule cimetière.

Et c'est là que je réalise toute l'ampleur de cette réalité à laquelle je ne me suis jamais attardée auparavant.

Lorsque nous perdons nos parents, nous perdons le souvenir vivant encore dans leur mémoire de nos sourires de bébé, de nos frimousses enfantines. Lorsque ma mère s'en ira, qui se souviendra de tout ça? Je ne serai plus qu'une adulte, une maman, une épouse... une soeur... Mais l'enfant en moi n'existera plus que sur quelques photographies apprises par coeur... et plus jamais quelqu'un ne verra une photo de moi enfant en me disant:


- Je me rappelle de toi à cet âge!! Comme tu étais mignonne!!!


J'ai souvent, avec impatience, écouté pour la millième fois la même histoire, concernant ma grande soeur souvent; comment je coupais les cheveux de ses poupées, ou l'ourson qu'elle avait tant voulu m'apporter pendant ma sieste de nourrisson et qu'elle avait couché devant la porte de ma chambre, toutes ces petites choses qui nous agacent mais qui sont si éphémères au bout du compte, révélant leur valeur inestimable que lorsque ce qui leur insuffle la vie s'éteint pour ne plus revenir.


Alors ouvrez grand vos oreilles... et écoutez toutes ces histoires et anecdotes de vos parents et grand-parents, souvenirs vous concernant... parce qu'un jour, plus personne ne se souviendra de vos premiers pas, de vos morsures, écorchures ou premières dents, de vos premières crises ou sourires, finalement de vous au début de votre existence... et ce jour-là, vous ouvrirez tous les albums qu'inconsciemment vous avez remplis de tous ces moments qui, pris un à un ne sont que banals, mais mis bout à bout constituent une enfance, la vôtre, qui se doit de faire encore partie de vous... même adultes...


Un parent, même imparfait, même insuffisamment présent, est un liant important, un pont entre vous et votre famille... entre vous et votre passé... entre vous et vous...

lundi 5 décembre 2011

Le nerf!!!

Il y a des choses, dans la vie, qui sont comme ça parce qu'on les a toujours connues de cette façon et que l'on accepte sans se demander ce que l'on pourrait faire pour les changer. Par exemple, nous acceptons d'avoir le rhume une fois de temps en temps et d'ainsi passer une semaine à renifler dans un bruit absolument détestable, cracher des choses immondes qu'il ne convient même pas d'imaginer sans avoir la nausée et tousser, moucher et faire pitié; sans oublier la probable extinction de voix, les mouchoirs se multipliant sans même que l'on s'en aperçoive et la perte de l'estime de soi amenant cheveux gras, déchéance et puanteur!!!! 

Oui, nous acceptons!!! Et que personne souffrant d'un manque d'attention ne vienne me parler de multiples médicaments qui pourraient mettre en péril ma démonstration, je ne les écouterais pas, ni d'une oreille furtive, encore moins des deux... 

Donc... nous acceptons d'office ce que je viens d'énoncer et j'en viens enfin à mon sujet; parce qu'il y en a un, même très précis, même tant que c'en est déconcertant...


Il se trouve que chacun de nous s'est déjà mauditement cogné le gros orteil contre une patte de chaise, ou de lit, ou contre quelque meuble que ce soit ou objet dur genre balance - oui, oui!! - et que nous avons tous trouvé normal de se tordre de douleur pendant quelques secondes, voire minutes, avant de reprendre nos occupations... 


Nous acceptons, soumis que nous sommes aux lois de la nature, acceptant l'inacceptable dans un monde où le moindre de nos gestes, malaises ou exhalaisons est soupesé, contrôlé, vitaminé...


Venons-en à la question essentielle: A quoi servent les nerfs??? A ressentir douleur, plaisir, texture... ainsi qu'à bouger.


Notre gros orteil, en lui-même, n'a pas besoin d'une grande capacité de mouvement puisqu'il ne fait que suivre celui du pied. Nous pouvons donc en conclure qu'un seul nerf serait suffisant, de même qu'en ce qui concerne le reste puisqu'il n'est pas nécessaire que la douleur soit atroce pour savoir qu'elle est là!!!! En quoi est-ce que le fait de se frapper le gros orteil sur un objet dur nécessite-t-il une information de cette puissance? 


Il y a deux jours, alors que, couchée sur mon lit je discutais avec ma fille aînée, j'ai eu le malheur de me fracasser l'orteil contre l'un des tiroirs de mon cher et tendre compagnon... et la douleur est encore bien présente, pulsant, saupoudrant ma vie de miettes de souffrance... snif...


Allez, donnez-moi une pince à épiler quelqu'un que je me tire sur le nerf!!!!! Quand je pense à ces gens qui ne ressentent pas la douleur... je suis prête à leur faire don d'un beau nerf en très, très bon état!!!!

Je leur souhaite bonne chance!!!!

samedi 3 décembre 2011

Bon anniversaire, Olivier!!!!

14 ans, c'est l'entrée dans la vraie adolescence... pas l'hésitante, pas la préadolescence, non... la vraie, la pure... Si je repense à mes 14 ans, je ne peux me réjouir de la montée en grade d'Olivier, mais je peux lui souhaiter une recherche d'identité plus fructueuse!! ;o) 


C'est à 13 heures en France mais 07 heures au Québec que nous avons pris le téléphone et composé le numéro d'Olivier... qui n'a décroché, la voix ensommeillée, que pour se faire hurler dans les oreilles une chanson de bon anniversaire interprétée, à pleins poumons, par Elana, Jérémie et moi-même!!!


Nous avons pu discuter un peu et apprendre qu'il avait quelques projets dont un repas, une sortie... de beaux moments en perspective dans le but de souligner cette belle journée qui, d'ordinaire, précédait chez nous la mise en place des décorations de Noël!!!


Profite bien, mon Olivier!! Je t'aime!!

vendredi 2 décembre 2011

Et mon grand fiston dans tout ça??

Si j'ai évité de vous donner des nouvelles d'Olivier depuis son départ, c'est simplement que j'ai eu besoin de prendre du recul et un temps de réflexion. 

Tous les parents, toutes les mamans savent bien que l'on ne se sépare pas de l'un de nos enfants, même temporairement, comme l'on ferait d'un objet!!! 

J'aurais pu simplement passer outre et ne pas en parler du tout, mais j'ai estimé, et je ne le regrette pas, qu'il était plus simple de le dire ici sans entrer dans les détails; ce qui est préférable, de loin, mais laisse pourtant place à de nombreuses interrogations.

Je le savais, j'ai décidé d'assumer tout ça et ai tenté d'apporter des explications à ceux qui ont eu envie de dissiper un malaise ou de se faire une idée. J'ai parfois été jugée comme une mère incompétente abandonnant son enfant devenu encombrant dans la vie qu'elle a choisi. Je ne peux le reprocher à ceux qui le ressentent de cette façon.

Il est parti depuis trois mois maintenant. J'ai assisté, du plus près que je le pouvais, à son intégration en terre québécoise, au développement de sa relation avec son papa... et je me suis questionnée, moi.

Bien sûr, toute maman voudrait que ce soit près d'elle que ses enfants soient le plus heureux. C'est notre plus cher désir. C'est pourquoi les décisions ne se prennent que très lentement, après des mois, des années de réflexion. Il n'est parfois plus grande preuve d'amour que d'accepter une séparation, à notre coeur défendant, pour le bonheur de l'un des nôtres. Et je crois qu'il est nécessaire d'avoir vécu semblable épreuve pour en comprendre toute la complexité.

Et maintenant, j'ai le sentiment qu'il émerge enfin de lui-même, qu'il se développe, tisse des relations dont il avait besoin avec son père et je pense que c'est réciproque du côté paternel. Les personnes de ma famille qui ont souhaité entrer en contact avec lui et qui ont pu juger de façon un peu plus objective de la situation ont été agréablement surprises.

Alors, même si je ne connais pas les envies d'Olivier à long terme, je sais qu'aujourd'hui, ma décision a été la bonne pour le bien de tous. 

Je suis fière d'Olivier et de son père; de ma grande Claude-Anne et de ma maman qui se sont impliquées du mieux qu'elles ont pu.

Et demain... chuuut!!!